une maman et son bébé

Comment préserver la santé mentale des mères

Le¬† mercredi 5 mai 2021, c’√©tait √† la fois la journ√©e internationale des sages femmes et la journ√©e pour la sant√© mentale des m√®res. L’objectif de cette journ√©e est de mettre en lumi√®re les difficult√©s √©motionnelles et psychologiques que peuvent rencontrer les femmes apr√®s l’accouchement et mieux comprendre ce qui se passe dans le cerveau des mamans.

A cette occasion le postnatal support network a invit√© No√©mie Faure Nguyen,¬† psychologue p√©rinatale qui a partag√© les ph√©nom√®nes qui se passent dans les cerveau des mamans (et aussi des papa) √† l’arriv√©e d’un enfant.¬†

J’avais envie de vous partager toutes les informations que j’ai pu r√©colter, ce qui j’en suis sure va faire √©cho avec des sensations ou des situations que tu as pu rencontrer dans ton propre parcours.

3 phénomènes qui affectent la santé mentale des mères

La transparence psychique

Le psychisme humain est divisé en 2 parties

Le conscient regroupe toutes les pens√©es et les exp√©riences que nous rencontrons dans le quotidien. Il sert √† la r√©flexion et l’analyse.
L’inconscient r√©unit toutes les actions qui se font automatiquement sans l’intervention volontaire de notre cerveau. IL travaille en automatique et ne n√©cessite pas notre r√©flexion. C’est lui qui g√®re le fonctionnement de notre corps ou nos apprentissages.
L’inconscient et le conscient sont s√©par√©s par un corps caleux qui filtre les milliers d’informations que le cerveau re√ßoit chaque jour.

A l’arriv√©e d’un enfant, le filtre qui s√©pare le conscient de l’inconscient est fragilis√©, ce qui entraine une gestion plus difficile des sollicitations ext√©rieures se traduisant par des √©motions plus fortes, de la vuln√©rabilit√© et plus de sensibilit√©.

La matrescence

La Matrescence est la contraction de maternit√© et adolescence. Ce concept a √©t√© mis en lumi√®re par la psychologue Alexandra Sacks. Elle explique que l’adolescence est une p√©riode de transition entre l’enfance et l’√Ęge adulte caract√©ris√©e par une √©volution du corps et des changements hormonaux qui entrainent des bouleversements √©motionnels. Ce stade du d√©veloppement d’un jeune adulte est clairement identifi√©.

Pour la maternit√©, la transition du statut de femme √† celui m√®re connait les m√™mes caract√©ristiques ; pourtant ce ph√©nom√®ne n’est que tr√®s peu connu du grand public. Ces √©motions, ces ambivalences de sentiments, ces crises identitaires sont tout √† fait normales. Pourtant, le manque de transmission autour de ce sujet cr√©e de l’incompr√©hension autour des difficult√©s que rencontrent une jeune maman.

Le mommy brain ou les changements dans le cerveau des mamans.

Le cerveau √©volue pendant la p√©riode p√©rinatale et certains diront qu’on perd ses neurones en oubliant des choses, ou en perdant notre concentration. En r√©alit√©, c’est le cerveau qui se sp√©cialise dans son r√īle de parent.
Ceci alors implique plus d’anxi√©t√©, plus de vigilance et de peur de la part de la jeune maman.

On a découvert aussi, que ces modifications du cerveau ne touchaient pas seulement les mamans, mais également les partenaires et les parents adoptifs.

Pourquoi nous vivons de telles modifications ?

Le b√©b√© humain, nait tr√®s d√©pendant de ses parents. Il ne sait rien faire seul. C’est une question de survie de l’esp√®ce que les parents r√©pondent aux besoins vitaux de l’enfant.

Les besoins vitaux sont d’ordre physiques : manger, dormir changer la couche mais les besoins √©motionnels jouent un r√īle essentiel dans le d√©veloppement de l’enfant (porter dans les bras, embrasser, c√Ęliner, parler).

En effet, on a vu des b√©b√© se laisser mourir dans des orphelinats car ils ne recevaient pas d’amour…

Un jeune parent doit faire preuve d’√©norm√©ment d’empathie et de sensibilit√© pour r√©pondre correctement au besoin de son enfant.

Comment accompagner cette période si particulière ?

On estime aujourd’hui le taux de d√©pression post partum √† 20% chez les jeunes m√®res, ce qui est important. Cette p√©riode de transition a √©t√© clairement oubli√© dans nos soci√©t√©s occidentales. Pourtant si nous connaissions mieux ce qui se passe physiologiquement dans le cerveau des mamans, la sant√© mentale des m√®res s’en porterait beaucoup mieux. L’entourage et les professionnels de sant√©, pourraient faire bloc autour de cette nouvelle famille. Les parents ont besoin de soin, d’attention, d’amour et de soutien pour traverser plus facilement cette p√©riode.

Ces transformations concernent √©galement les seconds parents qui sont √©galement touch√©s par cette p√©riode d’ajustement. En effet environ 10% d’entre eux sont touch√©s par une d√©pression et 50% par une augmentation du niveau de stress. Comme l’explique No√©mie Faure Nguyen , il est tr√®s important d’int√©grer le deuxi√®me parent dans l’accompagnement et la pr√©paration.

Comme tu as pu le constater, certaines situations que tu as pu rencontrer sont le r√©sultat de ces modifications qui se passent dans le cerveau pendant la p√©riode p√©rinatale. Tu te sens en ce moment, un peu plus vuln√©rable ou perdue et quand on y pense c’est logique. Le r√īle de m√®re, ne s’installe pas du jour au lendemain. On quitte une ancienne version de nous-m√™me pour en accueillir, une nouvelle, encore meilleure !

Si tu as aimé cet article tu es libre de le partager

Commentaires

3 r√©ponses √† “Comment pr√©server la sant√© mentale des m√®res”

  1. Avatar de Valériane Theys
    Valériane Theys

    Cela m’a toujours intrigu√©e ce passage de ¬ę¬†non maman¬†¬Ľ √† ¬ę¬†maman¬†¬Ľ et cet article me donne plus d’informations concr√®tes. merci !

    1. Avatar de Gaelle - un meilleur postpartum
      Gaelle – un meilleur postpartum

      Bonjour Valériane, oui je trouve cela fascinant également !

  2. Merci pour ce précieux article! Tellement de femmes se sentent seules, anormales, folles durant leur post-partum! Cet article a donc une importance cruciale, bravo!

Laisser un commentaire